L'impertinent de plougrescant vous souhaite la bienvenue

page d'accueil

Monarchie Municipale

Lorsque vous lirez cet article la presse locale où tout autre vecteur d'information vous aura appris que les 3 conseillers de la minorité municipale ont démissionné. Nous attachons d'ailleurs une grande importance à cette appellation de minorité car la majorité nous a plutôt considéré comme une opposition (la réaction du maire sur Ouest France du 7 août nous considérant comme des revanchards prouve à quel point elle est à côté de la plaque).
Comment en est-on arrivé là ? Certes pas sur un coup de tête ; disons , pour user d'un langage de presqu'îlien que les différentes marées de la majorité ( indifférence, non communication, rétention de l'information, autoritarisme...) ont sapé notre digue de bonne volonté et de notre désir d'oeuvrer en priorité au bien être de nos concitroyens.

Chacun pour des raisons parfois différentes, nous sommes sentis meurtris et blessés d'avoir à représenter 49% de la population et d'être à ce point cantonnés dans un simple rôle de faire valoir. C'est idiot et ringard d'affirmer que c'est le jeu majorité- minorité ; dans beaucoup d'endroits des municipalités ont compris ce que signifie le terme «  démocratie participative » et ont entrepris de fédérer toutes les bonnes volontés au service de la communauté se réservant juste le droit de décision majoritaire en cas de situation de blocage.

Le déclencheur pour l'un d'entre nous fût le manque de communication en amont des projets (déjà ficelés lors de leur présentation en commission- quand il y en a!!-ou en Conseil Municipal). Pour l'autre ce fût le traitement réservé à l'infirmière, à laquelle une promesse de local fut retirée lors du départ du médecin. Pour le troisième ce fut l'impardonnable choix fait de privilégier la construction d'un office de tourisme (fermé 9 mois par an) aux lieu et place d'un cabinet médical si VITAL aux habitants et cela TOUTE l'année .

Concernant le départ du docteur Flahaut, sans pour autant dédouaner totalement ce dernier, il apparaît que toute la vérité ne nous a pas été dite ; la version officielle étant que le départ était la résultante d'un refus des conditions financières , on est en droit de se demander pourquoi le médecin a accepté ces mêmes conditions à PLELO ( cf compte rendu du conseil municipal de Plélo du 22 juin 2017  paragraphe 7) .

Dans sa réponse à Ouest France du 7 août, madame le maire, une fois de plus, botte en touche et semble mettre en cause notre esprit civique ; devons nous rappeler que si nous étions parfois absents au Conseil c'est aussi le cas fréquent de deux conseillers de la majorité , sans doute pour des raisons personnelles , motif tout aussi valable pour nous . En parlant de civisme faut-il rappeler qu'en présence de deux ex conseillers de la minorité qui évoquaient l'incertitude de l'avenir de l'infirmière, il leur a été répondu : » il y a un très bon cabinet d'infirmiers à Penvénan »

On peut aussi citer le cas de cette veuve qui venue tenter de négocier une dette due à la mairie se vit rétorquer «  même avec une pension de réversion compte tenu de ce que ton mari buvait et fumait tu devrais mieux t'en sortir financièrement » Quand on est en responsabilité du social on évite d'être aussi méprisante.

Bien d'autre attitudes y compris lorsque madame le Maire était adjointe dans la précédente municipalité nous font dire que ce n'est sûrement pas de ce côté là que nous avons à recevoir des leçons de civisme.

En résumé, puisque nous ne sommes pas écoutés, qu'aucune de nos idées n'est recevable face à un mur d'autisme et d'autoritarisme ( curieux de constater que certains élus de la majorité se plaignent en privé et jamais en Conseil et rappelons nous de quelle manière inacceptable fut viré Jean Yves Minous encore responsable en tout début de mandat des services techniques), nous avons voulu montrer avec éclat que nous ne sommes en rien solidaires de ce qui ressemble bien au début de l'agonie d'un village.
Au fait pourquoi le titre donné à cet article ?: En d'autres temps un roi dit «  soleil » s'était autoproclamé «  l'Etat c'est moi ». nous sommes ici dans la configuration de «  la Commune c'est moi ! »

Plougrescant. Les trois élus de la minorité démissionnent

Article de Ouest France du 06/08/2017

Les trois élus de la minorité quittent donc le navire municipal. À leur avis, le capitaine, Anne-Françoise Piédallu, ne communique pas et fait preuve d’autoritarisme. Une véritable crise.

La municipalité d’Anne-Françoise Piédallu n’a plus de minorité. Les trois conseillers qui la composaient -Roger Kerambrun, Philippe Derrien et Marie-Thérèse Prigent- ont démissionné en bloc.

Samedi soir, réunis chez Philippe Derrien, ils ont expliqué à la presse leur décision : "L’affaire du médecin est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ! Un cabinet médical était prévu derrière l’espace multiservice, voté, budgété, et le permis de construire était accordé. Et on apprend que ce projet est abandonné au profit d’un hypothétique pôle médical à l’entrée du bourg. Nous ne disons pas que ce projet est stupide, mais on ne nous l’a jamais présenté."

Globalement, les trois élus, et tout particulièrement Marie-Thérèse Prigent, stigmatisent l’autoritarisme du maire et son manque de communication, répondant par avance à la critique qui leur est faite : "Participer à des commissions où tout est ficelé d’avance, très peu pour nous. Nous ne voulons à aucun prix que la population pense que nous cautionnons les décisions municipales alors que nos idées sont systématiquement ignorées et qu’on ne prend pas la peine d’en débattre !"

"La minorité cherche à me déstabiliser"

La maire Anne-Françoise Piédallu s’attendait plus ou moins à la démission des conseillers de la minorité, qui selon elle, n’a pas digéré son échec aux dernières élections municipales. "La minorité me reproche de ne pas la consulter, mais elle est souvent absente des commissions et même des réunions de conseils. Elle s’insurge de prendre connaissance de certaines décisions par la presse, mais la question de la recherche d’un ou de deux médecins est une urgence, à laquelle il a bien fallu faire face. Je crois qu’en fait, la minorité cherche à me déstabiliser, à me pousser à la démission tout en préparant l’avenir. Je tiendrai bon !"

 

Article du Télégramme Publié le 07 août 2017

Roger Kerambrun, Philippe Derrien et Marie-Thérèse Prigent ont décidé de renoncer à leur mandat d'élu : « On a autre chose à faire que servir de jeton de présence lors des conseils ».

Le départ précipité du médecin, en juillet, n'a décidément pas fini de faire des remous. Si la population, résignée, semble se remettre tout doucement de cet événement, il n'en est pas de même pour trois élus qui ont décidé « de jeter l'éponge ». La démission de Marie-Thérèse Prigent a été suivie par celles de ses colistiers de la minorité, Roger Kerambrun et Philippe Derrien, vendredi matin. Ils ne veulent plus être assimilés comme étant d'accord avec les décisions prises. « Les décisions sont arrêtées lors des commissions et on ne peut plus en parler lors des conseils. Et même en commission, on rencontrait le même problème : tout était ficelé à l'avance. C'est vraiment la saturation totale. On arrête. Il n'y a plus rien à attendre ».

La goutte d'eau : le projet de cabinet médical


Ce qui a fait « déborder le vase », c'est le renoncement au projet de cabinet médical au bourg, « alors que le permis de construire est accordé et budgétisé », déplorait Philippe Derrien. « Et on nous sort du chapeau un projet de nouvelle pharmacie et de cabinet médical à l'entrée du bourg qui va mettre deux ans à voir le jour, poursuit M. Kerambrun. Nous, on en avait jamais entendu parler.

On a découvert ça alors qu'on était toujours sur le projet au bourg. Aucun médecin ne viendra si on lui dit que son cabinet médical sera prêt dans deux ans ». Philippe Derrien n'en démord pas : « Moi je n'ai jamais supporté que l'on ait préféré faire un local pour l'office de tourisme plutôt qu'un cabinet médical. Il va être fermé neuf mois par an. La responsable de l'office de tourisme, c'est Cécile Hervé, qui est conseillère municipale sur la liste du maire. Si elle avait été sur la liste de la minorité, jamais on n'aurait eu cet office de tourisme. Ça, c'est certain. On veut déplacer le cabinet loin du bourg alors qu'on vient de construire une cité pour personnes sensibles derrière la chapelle. Et toutes les autres cités sont peu ou prou rassemblées autour du bourg. C'était vraiment l'emplacement idéal ». Pour Marie-Thérèse Prigent, c'est aussi le caractère « autoritaire » de l'édile qui est mis en avant : « Y'a pas moyen de discuter avec elle ». Elle ajoute : « En janvier, l'infirmière ne sait pas où s'installer alors qu'elle avait eu la parole du maire qu'elle aurait un local médical pour elle. Maintenant on lui dit qu'il est réservé à un hypothétique médecin. Se dédire comme ça, moi ça me choque terriblement. De plus, ce local ne répond pas aux normes, il est trop petit ».

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plougrescant/conseil-trois-elus-de-la-minorite-demissionnent-07-08-2017-11621722.php#vG2LrGq6LiVhmUmw.99

Fest Noz du comité de jumelage le 8 août

Comme chaque année le comité de jumelage de Plougrescant / Etauliers vous convie à son Fest Noz qui se déroulera à la salle polyvalente de Plougrescant le 8 Août 2017.

La soirée commencera à 19 heures par une initiation aux danses bretonnes qui sera animée par notre professeur de danse HARI.

Ensuite nous rentrerons dans le vif du sujet vers 20h30 et vous pourrez exécuter ces pas de danses bien de chez nous accompagnés par plusieurs groupes de sonneurs et les chanteurs de Kan ah diskan (chants traditionnels).

Vous pourrez également vous restaurer en dégustant nos galettes et crêpes accompagnées de boissons locales ou autres.

 

 

Papot'ages "les marées noires dans le trègor"

Notre nouvelle saison 2017 2018 redémarre le 1er Octobre 2017 par un retour sur " les marées noires " qui ont polluées nos côtes à plusieurs reprises et cela depuis 1967 avec l'échouage du Torrey Canyon.

Nous avons été nombreux à nous indigner et à protester contre la pollution incessante du littoral marin, que nous soyons riverains, pêcheurs ou touristes...

Vous avez été directement concernés, aussi nous comptons sur votre présence pour vous exprimer et relater vos souvenirs sur ces moments difficiles.

 

C'est la rentrée !

Nos enfants ont repris l’école depuis un moment, ce n’était pas le cas de notre équipe qui s’est octroyée des vacances estivales prolongées…

Notre interrogation était de savoir si notre activité réduite depuis 3 mois avait eu des conséquences sur la fréquentation du site

Notre angoisse existentielle a été vite soignée par l’analyse des données que nous vous proposons de partager. Comme vous pouvez le constater la notoriété de notre site ne se dément pas et la fréquentation moyenne au début de cette année qui s'établissait à environ 120 visites par jour continue de croitre pour atteindre durant les mois d'été 145 avec des pointes à plus de 190 visites par jour.

Il faut dire que nos amis touristes à la recherche d'informations sur notre commune n'hésitent plus à nous solliciter pour en connaître un peu plus.

Une donnée qui n’apparaît pas dans ces statistiques est le nombre de courriers que nous avons reçu soit pour compléter des informations soit pour nous féliciter de la teneur de nos articles et de la (im) pertinence des informations.

Si notre modestie n’était pas légendaire, nous pourrions penser que dans le panorama des moyens de communication pour la promotion de notre commune l'Impertinent tient une place de plus en plus importante.  

 

 

  Vous pourrez constater dans le tableau ci-dessous que nos articles sur les commerces de Plougrescant ont été abondamment visités. Nous espérons que cela a permis d'améliorer leur notoriété ainsi que leur fréquentation.

L’époque n’est donc plus au farniente ou au repos sur d’hypothétiques lauriers, l’heure est à la remobilisation !

Nous allons donc poursuivre avec allégresse et professionnalisme notre étude sur site de tous les bars, restaurants et autres commerces de bouche de notre presqu’île enchantée afin d’intégrer dans notre panorama gastronomique les nouveaux arrivants et actualiser les données des autres

Plus d'articles...

  1. Fréquentations impertinentes

Informations supplémentaires